|

Le doux murmure du tueur

Le doux murmure du tueur

Jack est très amoureux de Nina, une fille de son école. La couverture dessinée par Annick Masson, nous la montre courant la nuit entre les arbres. Elle porte sa robe jaune et ses nouvelles chaussures rouges. Ses cheveux roux volent dans le vent. De même que la longue ceinture rouge, cadeau de son amoureux. Car Nina aime bien Jack mais elle est amoureuse de quelqu'un d'autre...

Le doux murmure du tueur / Nadine Monfils
Mijade coll. Zone J
224 p. – 2021 . – 8€   ISBN 978-2-87423-036-3

Jack est très amoureux de Nina, une fille de son école. La couverture dessinée par Annick Masson, nous la montre courant la nuit entre les arbres. Elle porte sa robe jaune et ses nouvelles chaussures rouges. Ses cheveux roux volent dans le vent. De même que la longue ceinture rouge, cadeau de son amoureux. Car Nina aime bien Jack mais elle est amoureuse de quelqu'un d'autre. Quelqu'un que personne ne connaît. On apprendra vite que c'est un adulte d'un certain âge qui tient à ce que sa relation avec l'adolescente reste secrète. Une information qui – compte tenu du titre – résonne comme un signal d'alerte. Nadine Monfils a plus d'un tour dans son sac pour développer l'intrigue d'un polar dont elle maitrise évidemment parfaitement les codes. Non seulement on suit Nina et Jack au lycée et à la maison. Mais on apprend à connaître d'autres jeunes de l'école ainsi que leur famille. Comme Caroline, dont l'insatiable curiosité va conduire dans la gueule du loup. Ou comme Émile dont la mère est commissaire de police et le père écrit des polars. On fait aussi la connaissance de Louise, une étrange vieille dame qui s'est prise d'affection pour un non moins étrange rat. Elle offre à Nina un livre mystérieux qui semble connaître l'avenir. Ce qui permet à l'auteure d'enrichir le suspense d'un souffle de fantastique, genre qu'elle affectionne. Le lecteur est entrainé dans des caves et des greniers habités par des bruits bizarres qui semblent venir de nulle part. Il y découvre des secrets mettant à mal d'éventuelles certitudes. L'histoire progresse en chapitres courts. Son narrateur omniscient sait comment maintenir le suspense. Il y réussira jusqu'à la dernière page! (Maggy Rayet)